poisson d'avril fresque murale trompe l'oeil avec poisson pêcheur
Ceci n’est pas un poisson d’avril by Ceibashop.fr

En ce 1er avril 2019, on s’est demandé si on allait rendre tout le site gratuit pendant 24 heures.
Oui c’est un poisson d’avril, rien n’est à 0 € sur le site. Mais nous allons quand même causer poisson. Entre la surpêche, le 7e continent, la diminution de la biodiversité marine, on ne peut pas fermer les écailles, heu les yeux. Sans vouloir vous effrayer, il y a urgence…

La surpêche : quand l’excès de table vide les mers

poisson d'avril 1 er avril 2019 pêche intensive
Chalutier et filet immense en mer

Il y a surpêche ou pêche intensive lorsqu’on pêche plus qu’il ne faut par rapport aux réserves poissonnières disponibles. Ce phénomène a cela de dangereux car il ne laisse pas le temps et la possibilité aux espèces pêchées de se reproduire normalement. Cela est d’abord dommageable pour le maintien de ces espèces et de l’environnement marin.

Dans un second temps pour l’alimentation et la santé : 1 milliard d’individus intègre le poisson dans leur alimentation. Or les industriels marins du « Nord » ont tendance à investir les mers du «  Sud » (où les techniques de pêche sont souvent en deçà de celles du « Nord »). Ainsi l’économie, mais aussi l’environnement marin de ces pays sont déstabilisés. Voilà en résumé la problématique de la pêche intensive. On aimerait bien que cela soit un poisson d’avril.

Quelques chiffres sur la surpêche

D’après le rapport Planète vivante 2015 du WWF, la pêche non légale équivaut entre 12% et 28% de la pêche mondiale (soit de 11 à 26 millions de tonnes)1. 29% des espèces sont sur-pêchées. L’aquaculture tente de résoudre ce problème mais il y a un mais. Ces poissons d’élevage sont pour la plupart nourris par d’autres poissons (transformés en farine et qu’il a fallu pêcher !). Un peu le même problème que les champs de maïs, de soja pour l’élevage du bétail.

Voilà pour l’essentiel. On vous laisse avec cette courte vidéo qui résume bien ce qu’est la surpêche

2 conseils pour lutter contre la surpêche

  • Revoir sa consommation de poisson : privilégier les espèces abondantes et locales (en s’assurant de la durabilité de leur culture). A goût et texture plus ou moins égaux, privilégiez la truite française au saumon écossais. Un parfait poisson d’avril.
  • Miser sur la pêche dite « durable » en se repérant avec les labels. Le plus connu est le label MSC. C’est aussi le plus répandu et donc le plus souple en matière de critères… Des certifications comme « Bar de ligne » sont plus exigeantes, locales mais aussi plus « discrètes » à cause de l’ombre faite par MSC : renseignez-vous, posez des questions, comparez !

Pour en savoir plus sur la pêche durable, nous vous proposons cet article de l’UFC que Choisir (organisme indépendant œuvrant en faveur des droits des consommateurs).

Quand les plastiques forment un continent

sable marron et chaud avec bouteille et résidus plastique
plage remplie de déchets plastique

Rares sont ceux qui n’ont pas vu les photographies sur lesquelles des mers et plages de rêves sont remplies non pas de poissons mais de plastique. Le pétrole ne fait donc pas seulement des dégâts avec les marées noires. Transformé en plastique, il prend diverses formes de bouteilles, bidons, sachets pour devenir le 7e continent. Il n’est pas le résultat de phénomènes géologiques mais des activités humaines. Et là encore, ce n’est malheureusement pas un poisson d’avril.

Plutôt que de vous faire un long paragraphe, nous avons sélectionné une vidéo pour mieux comprendre ce qui se passe actuellement dans l’océan Pacifique.

Vidéo explicative sur le plastique en mer avec Patrick Deixonne, fondateur des expéditions 7e continent .

Pour se passer du plastique, voici quelques conseils :

  • Utiliser des sacs réutilisables en coton, lin pour faire vos courses ;
  • Acheter vos aliments (fruits, légumes, épicerie sèche ) en vrac dans la mesure du possible pour vous ;
  • Refuser les échantillons (chez Ceibashop – bien que conscients du besoin de tester les produits de beauté- nous n’en fournissons pas)

Sea Sheperd : à la rescousse du monde marin

« Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. » Victor Hugo, Les Misérables

Tel est le leitmotiv de Sea Sheperd , Organisation à But non Lucratif à rayonnement mondial.

Fondée en 1977, l’ONG est connue pour ses opérations « coup de poing » en faveur de la protection du monde marin. Si beaucoup classent le mouvement comme extrémiste (opérations d’abordage en pleine mer), on ne peut s’empêcher de penser qu’« aux grands maux, les grands remèdes ». Océans et mers se vident à une vitesse folle ; la pêche qui était nourricière devient plus qu’industrielle. Quand les discours ne suffisent plus, les opérations « chocs » ont le mérite d’attirer l’opinion du grand public.

Et comme dans toutes structures sur Terre, rien n’est parfait. Chez Ceibashop, nous saluons ces hommes et femmes prêts à défendre activement des causes qui nous concernent tous.

Finissons par une note plus joyeuse.

pêche durable et consommation de poisson
la truite est un poisson à consommer pendant le mois d’avril

Une autre date clef à retrouver, le 8 mars journée de la femme

1 Rapport 2015 WWF Planète vivante