Voici une image représentant les tampons et les serviettes hygiéniques. Dans ce cas-ci, c'est une serviette.
Elle semble toute mignonne mais en réalité c’est un vrai cancer pour les femmes

Quels sont les substitues aux tampons et serviettes?

Depuis quelques temps, nous apprenons que les tampons et serviettes hygiéniques ont des effets nocifs sur la santé des femmes qui les utilisent.

Mais pourquoi ces produits sont-ils si dangereux pour notre santé et quelles sont les alternatives pour les femmes? Il en existe plusieurs mais tout d’abord, éclairons nous sur la composition de ces protections industrielles.

La composition des tampons et serviettes hygiéniques

Pour commencer, de quoi est fait un tampon? Quelles sont les substances si dangereuses pour notre santé?

  • La Dioxine (un polluant industriel), une des substances synthétiques les plus toxiques jamais étudiée par l’homme. Une trop longue exposition peut entraîner de l’acné chlorique , un affaiblissement du système immunitaire, nerveux et endocriniens.
  • Aluminium: L’aluminium passe dans le sang, il est filtré et passe dans l’urine mais des restes peuvent s’incruster dans différents organes du corps comme les poumons. Une trop forte concentration de ce métal peut entraîner des maladies osseuses et une encéphalopathie (maladie inflammatoire) potentiellement mortelle.
  • Les Hydrocarbures: ils peuvent s’accumuler comme l’aluminium dans les tissus et mettre à mal notre foie, ce sont aussi des substances cancérigènes.
  • Le Glyphosate ( un désherbant chimique): 15 à 30% est absorbé par le corps, il peut traverser le placenta pendant une grossesse. Les risques pour les bébés est élevés si une mère est exposée trop fréquemment. Le risque de cancer est aussi augmenté dû aux mutations génétique à cause d’une mauvaise reproduction de l’ADN.

Concernant les serviettes hygiéniques, il y aussi du glyphosate dans celle-ci mais on peut y retrouver d’autres substances.

  • Alcools
  • Additifs de parfum qui sont très irritant
  • Divers pesticides

Ne vous inquiétez pas, on vous propose différentes solutions pour vous permettre de prendre soin de votre corps. Aujourd’hui, il est possible d’utiliser une cup, des serviettes hygiéniques lavables ou encore des éponges!

Les serviettes hygiéniques lavables

Ces protections lavables, c’est la garantie du zéro déchet, de l’économie, d’une meilleure santé et d’une meilleure planète!

Plus besoin d’acheter de protèges slip, vous les lavez et c’est égal à 0 déchets. En plus beaucoup sont faites avec du polyester ou du bambou mais cela dépend où vous les achetez.

La plupart des femmes utilisent les serviettes lavables en complément de la cup. Mais tout d’abord comment choisir ses serviettes? Il existe différentes tailles et différentes capacités d’absorption en fonction de votre flux qu’il soit léger, moyen ou fort.

Pareil pour le nombre de serviettes dont vous avez besoin, plus votre flux est fort plus vous en aurez besoin dans la journée mais ça c’est vous qui savait!

Le lavage: les différentes étapes

Première utilisation : mettre directement à la machine à laver entre 30 et 60°, les faire sécher.

Pour les autres utilisations: passer votre serviette à l’eau tiède puis l’essorer, c’est le prélavage. Ensuite, faire comme la première utilisation et passer en machine, pas de problèmes au niveau de la déteinte. Faites les sécher à l’air libre si vous ne voulez pas avoir de mauvaises odeurs.

La Cup

C’est une Cup réutilisable en silicone médicale minimisant les risques d’allergies. Pour l’insérer, c’est simple (ou presque), il suffit de la plier dans le vagin et celle-ci se dépliera toute seule pour récupérer vos flux sanguins.

Pas très glamour mais efficace, on vous conseille aussi de l’utiliser au tout début dans des jours où votre flux est moins abondant pour vous habituer. Il existe comme pour les serviettes différentes tailles de cup, à vous de vous renseignez pour choisir la bonne.

Nettoyage

Lavez vous d’abord les mains puis nettoyer votre cup à l’eau chaude avec un savon et rincer à l’eau. Pour la stériliser, plongez là dans une casserole d’eau bouillante pendant 7 minutes.

Les éponges

Éponge naturelle de mer

La méthode la moins connue sans doute et pourtant qui peut vous surprendre. C’est une éponge de mer qui contrairement aux tampons jetables n’irritent pas et n’est pas allergique ou autre.

C’est un absorbeur de flux sanguins qui ne dessèche pas le vagin, elle peut aussi servir de contraceptif mais il y a plus de points négatifs que positifs.

Comment l’utiliser?

Avant utilisation:

Laver avec de l’eau et savon puis rincer à l’eau claire. Après, il faut la désinfecter en mettant de l’eau dans un verre avec une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé et faire tremper l’éponge dedans. L’essorer et la sécher à l’air libre.

Pendant le cycle menstruel:

Prochainement dispo chez Ceiba!

Premièrement, se laver les mains avant et après utilisation pour des raisons d’hygiène.

Deuxièmement, humidifier votre éponge pour pouvoir l’insérer dans votre vagin, vous pouvez la garder en place jusque 5h selon le flux de vos règles.

Troisièmement, la sortir avec vos doigts et la rincer immédiatement à l’eau froide. Et finalement, laver vos mains avant de la remettre en place.

Déconseillé aux femmes portant un stérilet