L’été approche avec ces ventes des produits solaires en tête de gondole et un impact sur l’environnement qui fait froid dans le dos.

Des dizaines de marques aux choix, des dizaines de prix allant de 2 € jusqu’à 40 €, le marché des produits solaires gagnent du terrain. Mais avant de vous ruer dans les magasins pour choisir la promotion la plus intéressante ou obtenir le sac de plage gratuit fourni pour « l’achat de deux produits », savez-vous ce qu’il y a dans ces produits ? Quels impacts ont-ils sur votre peau ou encore sur l’environnement ? Protégez-vous vraiment vos enfants des mauvais rayons du soleil ?

Avant tout, sachez que la crème solaire n’empêche pas le bronzage. Le soleil va vous permettre de faire le plein de vitamines D, mais attention aux UVA et UVB dangereux pour nous !

Les UVB traversent l’épiderme et les UVA pénètrent jusqu’au derme superficiel pouvant causer un vieillissement prématuré de la peau, des cicatrices irréversibles pour les peaux acnéiques et un effet rebond à la rentrée, enfin, ils peuvent provoquer des cancers.

Pour rappel, il faut éviter de vous exposer entre 12 h et 16 h, c’est à ces heures que les Ultraviolets sont les plus puissants. Parasols et crèmes solaires ne sont pas 100 % efficaces contre les rayons puisqu’il ne faut pas oublier la réverbération des rayons du soleil sur le sable. Même les produits les plus dosés ne vous protègeront pas à 100 % et laisseront passer au minimum 2 % des UV.

Et ne commandez pas 10 séances en cabines de bronzage, pensant que ça préparera votre peau au soleil, au contraire, ces UV artificiels augmentent le risque de cancer.

Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous n’avez pas chaud que vous êtes en sécurité, les nuages laissent passer les UV.

Bien choisir son produit solaire. Selon une étude menée par l’Université de Zurich*, certains ingrédients contenus dans les filtres solaires, entre autres le 4 — MBC et le 3 — BC, agirait comme des hormones (œstrogènes) une fois appliquées sur la peau. * Schlumpf M, Schmid P et alEndocrine activity and developmental toxicity of cosmetic UV filters–an updateToxicology. 2004 Déc. 1 ; 205 (1-2) : 113-22.

Les crèmes solaires vendues dans le commerce sont souvent composées de filtres chimiques pour lutter contre les Ultraviolets. Ces filtres sont des perturbateurs endocriniens ! (Composés de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc, notamment sous la forme de nanoparticules.).

Vous choisissez donc des produits solaires pensant vous protéger. En réalité vous et votre famille vous exposez à un autre danger… Alors, quels produits choisir pour mieux se protéger et ne pas se retrouver dans le cercle vicieux du danger ?

Chez Ceiba, nous avons scrupuleusement choisi nos produits solaires, respectueux des peaux de toute la famille et de notre belle planète. Notre combat ? Pouvoir vous protéger du soleil sans vous mettre face à des perturbateurs endocriniens et produits dangereux.

Nous avons choisi de vous proposer des produits qui protègent contre les rayons UVA et UVB et favorise un bronzage doré. Sans nanoparticule !!

– Filtres minéraux naturels qui protègent contre les rayons solaires

– Formule qui s’étale bien sur le visage et le corps

– Formule légèrement teintée pour éviter l’effet « Blanc »

– Contient un antioxydant naturel pour booster la protection

– Petit conditionnement facile à transporter (randonnée, sac à main)

L’extrait de cynorhodon est riche en vitamines C. Il permet de booster l’action du filtre solaire. Il ralentit aussi le vieillissement cutané et protège contre les effets des radicaux libres.

Le dioxyde de titane est un filtre bloquant les UV A et B (protection mécanique) et qui offre une excellente protection sans irriter les peaux les plus sensibles.

L’huile végétale de cameline protège la peau. Elle est régénérante et adaptée aux peaux les plus sensibles et réactive.

On parle de l’impact sur l’environnement ?

Created by Digital Micrograph, Gatan Inc.

Les crèmes aux produits chimiques sont hydrophobes (corps gras qui ne se dilue pas dans l’eau). Elles altèrent la pureté de l’eau et empoisonnent le

milieu naturel de la faune marine.

Selon https://ambassadeoceans.com/cremes-solaires-limposture/ « S’il suffit de 20 minutes pour que 25 % de la crème solaire que vous vous mettez sur le corps soit absorbée par la mer, imaginez ce que cela produit au niveau mondial avec 500 millions de personnes qui fréquentent les océans et bords de mer tous les ans dans le monde. Jusqu’à 25 millions de tonnes de résidus chimiques dispersés dans les océans ! »

Même s’il ne fallait pas appliquer de crème solaire pour protéger les océans, les coraux ou bien votre santé. Nous sommes bien évidemment conscients que cela semble difficile. Ceiba vous conseille donc de bannir les crèmes solaires dites « classiques » pour privilégier les crèmes solaires sans nano particule !

Pour vous faciliter la vie, nous vous proposons pour cet été un code promo de 15 % sur notre gamme solaire avec le code ETE2018, profitez-en vite.

Souhaitez-vous votre serviette, votre sac gratuit, ou bien protéger votre santé et l’environnement futur de vos enfants ?

Belle journée à tous et au plaisir de vous revoir et vous lire !

Laetitia